Zdzisław Opolski (1884-1941)

Adam Tokarski

Abstract


Zdzisław Opolski est né à Lwów, en 1884. Il fit ses études supérieures à l’Université de Lwów et à Paris. Il présenta sa thèse du domaine de la géographie et fut promu docteur, à Lwów. Jusqu’à 1920 passé, il fonctionnait à Lwów tantôt comme professeur de lycée, tantôt comme assistant à la chaire de minéralogie et de géologie. A cette époque, il s’intéresse à plusieurs domaines de la science et il publie, conformément à ses intérêts, une étude du domaine de la géographie. (Sur l’influence du climat sur l’homme), une du domaine de la philosophie naturaliste (Sur le métabolisme des organismes), et une du domaine de la minéralogie (Sur la «Lublinite», une variété de la calcite). Vers 1920, Z. Opolski devient professeur d’histoire naturelle au Lycée de Krzemieniec et il exerce cette fonction jusqu’à la fin de sa vie. Auparavant encore, immédiatement après la première guerre mondiale, il s’est mis à travailler dans les Karpates comme géologue engagé par une des maisons de Borysław. Depuis, il consacre tout le loisir que lui laissent ses devoires d’éducateur aux ouvrages cartographiques des Karpates et à solution des problèmes géologiques que posent ces montagnes. A partir de 1925 jusqu’ à la dernière guerre mondiale, il collabore avec l’institut Géologique de Pologne. Il donne des comptes rendus, publiés chaque année et écrit une série d’études. Opolski travaille d’une part sur le terrain classique des Karpates, dans la région de Stary Sambor et de l’autre, il entreprend et accomplit des recherches sur le terrain inexploré encore de la Dépression Centrale et de son bord sud-ouest dans le bassin gauche du San supérieur. Ces terrains présentent des problèmes fondamentaux pour la synthèse de toute la chaîne des Karpates et, en plus, offrent certaines probalités de la présence des hydrocarbures. Opolski ayant achevé, entre 1925—1932, l’immense travail investigateur dans cette région vaste et d’accès difficile, continue ensuite les recherches pour éclaircir ces importants problèmes en passant plus loin vers le Sud-Est, sur le territoire de la Ruthénie Transkarpatienne. Comme géologue, Opolski montre une grande ferveur investigatrice; il est persévérant, consciencieux et objectif, tout en faisant preuve d'une hardiesse peu commune dans les conceptions et les méthodes spécifiques de travail. La publication régulière des résultats qu’il avait obtenus, possède une portée sociale. Outre les problèmes principaux qu’il s’était posés et qu’il étudie systématiquement, Opolski ne néglige aucun des problèmes qu’apporte le travail sur le terrain, comme le prouvent son ouvrage méthodique sur les hiérogliphes (1925) ainsi que celui sur les phases tectoniques récentes du Flysch Karpatique (1934). Les opinions politiques de Z. Opolski étaient avancées et il les professait librement, en opposition à l’«opinion publique» de la Pologne d’alors. En 1941, juste avant l’attaque allemande sur l’U. R. S. S, il flétrit le régime hitlérien dans une publication parue sur le territoire de l’Ukraine Occidentale. Au mois de juillet 1941, immédiatement après l’entrée des Allemands à Krzemieniec, il est fusillé par les fascistes hitlériens en même temps que les autres professeurs du Lycée.

Full Text:

PDF