Pasmo Gór Czywczyńskich (Studium petrograficzno-geologiczne)

Julian Tokarski, Marian Kamieński, Zdzisław Pazdro, Kazimierz Smulikowski, M. Turnau

Abstract


La Chaîne de Czywczyn

La partie sud-est des Carpathes polonaises, qui forme un coin pénétrant en Roumanie, n’était pas, dès temps de Zapałowicz , soumise au x études pétrographiques et géologiques détaillées. Une des causes principales de ce fait, c’était évidemment l’éloignement considérable de ces terrains des centres civilisés de l’état, dont résultaient les difficultés des recherches. Une autre cause était celle, qu’au point de vue pratique les terrains nommés excitaient peu l’intérêt pendant les premières années de la Pologne ressuscitée. Cet état de choses ne pouvait quand même demeurer longtemps. Le noyau de la chaîne de Czywczyn, qui s’étend le long de la frontière polono- roumaine, de Czywczyn jusqu’au x sources de Perkałab, est formé p ar des roches cristallines, dont la plupart est très intéressante pour les pétrographes. La connaissance de ces roches et de la structure géologique du terrain considéré était aussi importante au point de vue plus généralle. La solution de plusieurs énigmes géologiques, concernant la structure des Carpathes, dépendait sans aucun doute de l’interprétation de la structure de Czywczyn, appartenant à l’ensemble des roches de la nappe de Bukowina. Enfin les régions considérées commençaient à être dernièrement intéressantes aussi au point de vue pratique. On y trouvait parmi les alluvions des minerais de fer et de manganèse, qui devaient sans aucun doute sé trouver in situ dans les plus anciennes formations cristallines de ces régions. Dans les années 1929—1933 on a organisé sons la direction de l’auteur des expéditions spéciales pour exécuter des levés géologiques détaillées et pour recueillir les matériaux nécessaires au x études pétrographiques. Dans cette expédition scientifique ont pris p a rt outre l’auteur: Kamieński , Nechay , Pazdro , M-me Pazdro, Smulikowski, Syniewska, Turnau, Wawryk, Wdowiarz . Nous présentons comme résultat des recherches dans le terrain et au laboratoire, la carte géologique ci-jointe, dans l’échelle 1:25.000, avec le texte du Dr. Pazdro. Ensuite la partie pétrographique de l’esquisse, contenant les résultats des études détaillées de toutes les importantes unités du paléozoicum métamorphisé et des roches magmatiques mézozoïques. La troisième partie de ce travail contient les résultats des recherches sur la graphite, les minerais de manganèse et enfin sur les sources d’eau minérale, découvertes par les membres de l’expédition.

Full Text:

PDF | Supplementary files